Logo
17 Janvier, 2018       LISBONNE - MAX. Partly sunnyº, MIN. 03º

 
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Dossiers  |  Les Azulejos: un art, une culture, une sensibilité
Les Azulejos: un art, une culture, une sensibilité
Marie Hélène Carnet
Les Azulejos: un art, une culture, une sensibilité

L' art de l'Azulejo au Portugal


Mélange de traditions et d'originalité, l'histoire de l' Azulejo raconte notre histoire, l'évolution de notre société et de notre culture dont sont parties intégrantes divers éléments tels que l'influence islamique, l'esprit de la Renaissance, l'exotisme des Grandes Découvertes portugaises, l' influence du Nord de l'Europe ou la fascination par l'Orient .

Jorge Couto Presidente do Instituto Camões : Un très grand art. "Au Portugal, l' azulejo a largement surpassé sa simple fonction utilitaire ou ornementale. Empreignant notre architecture et nos villes d'une note poétique il a accédé au statut transcendant d' "ART".


Pourquoi l'azulejo portugais se différencie des azulejos hollandais, espagnols, arabes ...?

Le terme azulejo désigne de petits carrés de céramique avec une face vitreuse et décorée.Son usage est identique en Espagne, Italie, Hollande, Turquie, Iran et au Maroc mais dans l' univers artistique portugais, les azulejos ont un statut très particulier.1. De part l' ancienneté de son utilisation, ininterrompue depuis 5 siècles2. De part son mode d'application, comme élément déterminant dans l'architecture portugaise, couvrant de grandes surfaces, tant à l'intérieur qu'à l'exterieur des bâtiments exprimant leur monumentalité.3. De part l' interprétation que l' on en fit au long des siècles, non seulement en tant qu'art décoratif mais aussi comme témoin de l' imaginaire.


Brève histoire: quelques dates:

Du 15º au 16º siècle : la tradition islamique

Seville fut le grand centre producteur, les techniques sont archaïques :corde sèche et arête.Les motifs évoluent.De géométriques, les motifs deviennent animalistes et végétaux.D. Manuel 1°, après un voyage à l' Alhambra à Grenade, fait décorer son palais de Sintra avec des azulejos (photo).

16º siècle : les influences italiennes et flamandes

Les céramistes italiens introduisent dans les Flandres, où les portugais se fournissaient, la technique majolique utilisée pour peindre la faïence et l'appliquent aux azulejos. Dans la 2º partie du siècle les céramistes flamands installent une production à Lisbonne. Les dessins sont très élaborés, s'inspirant de la peinture classique et permettent de créer des compositions monumentales.

17º siècle :les azulejos fabriqués en série

Les grandes compositions uniques adaptées à chaque espace reviennent trop cher.Afin de diminuer le coût, tout en continuant à créer des compositions monumentales, les artistes céramistes produisent en série les azulejos types utilisés sous la forme de panneaux géométriques complétés par des bordures.Vers 1660-70, influencés par la porcelaine chinoise, les artistes flamands et portugais créent des décors blancs et bleus au détriment de la polychromie.

18º siècle :"la grande production"

Les richesses rapportées du Brésil donnent vie au Portugal.La production augmente car la création artistique est exceptionnelle. La Cour, l'Eglise. la Noblesse rivalisent pour afficher leur pouvoir et leur splendeur. On décore les palaces, les églises, les couvents, les hôpitaux, etc...de grands panneaux narratifs et figuratifs.Les entrées sont le reflet de l' époque, où l' on pose de merveilleuses "figures d'invitation". Au milieu du siècle les panneaux de style Régence et Barroque se multiplient, de plus en plus complexes et aux bordures de plus en plus grandes...et assortis de somptueuses et exhorbitantes sculptures dorées. 

1755 : un terrible tremblement de terre suivi d'un grand incendie détruit le quartier de la Baixa à Lisbonne.

Il faut rapidement reconstruire la ville. On manque de temps et d' argent...l' industrialisation se développe davantage pour produire plus à moindre coût. Le style et les thèmes changent à nouveau: réintroduction de la polychromie, grande utilisation du manganèse, les scènes galantes et buccoliques revêtissent les murs des nouveaux palais et jardins d'une nouvelle clientèle, sous l'influence de Watteau et de Pillement. Le Néoclassicisme fait triomphe, cependant l' Eglise et la Noblesse restent fidèles à leurs thèmes traditionnels.

19º siècle

Les azulejos recouvrent les façades de Lisbonne et Porto. Au 18º siècle les brésiliens utilisaient les azulejos pour protéger leurs maisons de la chaleur et de l'humidité. Les portugais vivant au Brésil, de retour au Portugal rapportent cette coutume décorative.A partir de la seconde moitie du siècle, des milliers de façades sont recouvertes d' azulejos de fabrication industrielle, aux couleurs vives. Les embrasures des portes et des fenêtres constituent les éléments fondamentaux de la composition décorative. A la fin du siècle, apparaissent des azulejos du style Art Nouveau suivis du style Art Deco.

20º siècle: nouvelle utilisation des azulejos

Les urbanistes et les architectes relancent, à partir des années 50, la mode d' utilisation décorative des azulejos qui était tombée en désuétude. On fait appel à de grands artistes pour décorer les espaces urbains tels que le métropolitain de Lisbonne ... mais aussi des espaces publics comme les magasins et les cafés.A la fin du siècle, des panneaux monumentaux réaniment la partie Est de Lisbonne à l'occasion des travaux de récuperation pour l' Exposition Universelle de 1998, au parc des Nations.


Quelques livres à propos de l'Art des Azulejos:

Meço, José: O Azulejo em Portugal. Publicações Alfa, 1989.
(voir liste em: www.oazulejo.net)


Quelques sites internet à propos de l' art des Azulejos :

www.instituto-camoes.pt/cvc/azulejos/fr
www.mnazulejo-ipmuseus.pt
www.portugal.sk/bedeker/lisboa/fronteira/azulejos/azulejos.htm
pt. wikipedia.org/wiki/Azulejo


Marie-Hélène Carnet - Creazul




  
Selon vous, les loyers à Lisbonne sont...
très élevés
élevés
raisonnables
bon marché
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés