Logo
26 Avril, 2018       LISBONNE - MAX. Mostly sunny and pleasantº, MIN. 02º

 
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30
Dossiers  |  José Ribeiro, de la céramique à la photographie
José Ribeiro, de la céramique à la photographie
cédric Lecler
José Ribeiro, de la céramique à la photographie
J’ai rencontré José par hasard dans le restaurant d’une amie commune. L’œil pétillant de malice, j’ai tout de suite aimé ce personnage hors du commun, lisboète, curieux de tout et à l’écoute des autres. J’ai voulu faire un texte sur son parcours pour le site.

Le rendez-vous est pris dans un banal immeuble de l’avenue Infante Santo. Passé la porte d’entrée, on entre dans l’univers de José, murs couverts de photos, paysages asiatiques, portraits d’hommes et de femmes dont les visages racontent une histoire. Ces photos, faites par José dégagent une grande maturité et une facilité à capter l’essentiel. C’est normal : José a mis 45 ans à devenir photographe.

José, lisboète, est né il y a un demi-siècle à Caldas da Rainha, à l’époque où cette ville était la capitale de la céramique décorative portugaise. Son père était alors le fondateur d’une des fabriques de céramiques les plus connues du pays, SECLA. Le parcours de José parait alors irrémédiablement lié à l’univers de la céramique. Son premier contact avec la photographie aura pourtant lieu très jeune quand, à 7 ans, il aide son père, amateur photographe, à révéler les photos dans la chambre noire installée dans la propriété.

A 16 ans, il veut devenir photographe, mais son père l’en dissuade: On ne gagne pas de l’argent en faisant de la photographie !
C’est donc contrarié que José va étudier puis travailler en Angleterre dans l’univers de la céramique (Royal Colledge of Art para o Queensberry &Hunt)). Revenu au Portugal, José passera de nombreuses années dans plusieurs fabriques de céramique au Portugal ou ailleurs (Brésil, Canada, Portugal, SPAL, Fab de Loiça de Sacavém…), mais sans jamais faire une seule photo.

En 1982, José décide de changer le cours du destin en devenant entrepreneur. Il quitte la céramique et créé une société informatique PORTUS. Le succés est immédiat et PORTUS devient en 1987 la 5ème plus grande entreprise informatique du pays. C’est pour José la consécration et la reconnaissance de l’homme qui a réussi dans les affaires mais est-ce vraiment ce qu’il cherche ?

L’invitation d’un ami à une ballade en voilier va une nouvelle fois changer le cours du destin : Une journée qui selon José, changera sa vision des choses. C’est sur ce bateau, loin de tout que José sait qu’un jour, et quelqu’en soient les conséquences, il deviendra maître de son temps et de son destin.
En 1995, José vend toutes ses parts de PORTUS à ses salariés et quitte le navire pour partir 5 ans sur un voilier de 16 mètres et faire le tour du monde (alors qu’il n’avait jamais navigué de sa vie…).

A 45 ans, José décide d’assouvir finalement sa passion pour la photographie. Sur ces océans et dans tous les pays où il accoste, il rattrape le temps perdu emmagasinant dans sa mémoire images, portraits, et tranches de vie qui seront la base de son inspiration future.
Un autre homme revient à Lisbonne, ouvert, serein, et prêt à aborder la photographie avec la maturité nécessaire pour capter l’essentiel dans chaque homme ou dans chaque objet.

En 2004 né le premier album de photos de José, « The girl next door » lancé en 2005 qui est une allégorie photographique à la femme.

Plusieurs expos plus tard, José est devenu un photographe reconnu dont la spécialité est le portrait.

Il réalise actuellement un album pour le Museu da Agua qui sortira fin Février. Des superbes photographies sur ce Musée de Lisbonne ! Un autre album sur l’univers gay est en préparation où José veut au travers de la photographie tenté d’exprimer avec pudeur et respect toute la sensibilité du monde gay dans la vie publique et privée.

A 51 ans, José, serein, a le ton de voix de celui qui a posé sa valise au bon endroit.
 

José Pinto Ribeiro
: +351 91 938 90 91 jpr@josepintoribeiro.com www.josepintoribeiro.com

Cédric Lecler - Livinginlisbon

  
Selon vous, les loyers à Lisbonne sont...
très élevés
élevés
raisonnables
bon marché
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés