Logo
15 Novembre, 2019       LISBONNE - MAX. Partly sunny and cool with spotty showersº, MIN. 14º

 
D L M M J V S
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Dossiers  |  La morue dans l'histoire du Portugal
La morue dans l'histoire du Portugal
Hirondina Cavaco
La morue dans l'histoire du Portugal
2 - La morue dans l'histoire du Portugal

 

L'histoire de la pêche à la morue, c'est presque l'histoire de la civilisation occidentale. Pour le Portugal c'est une histoire intimement liée aux Grandes Découvertes et au regain de la pêche au XXe siècle.

 

Après la formation du Portugal, déjà sous le règne de Dom Pedro Ier, en 1303, on trouve des écrits d'Afonso Martins, le représentant des pêcheurs de Bairrada qui passa un accord avec le roi d'Angleterre pour pêcher la morue sur les côtes britanniques.
Plus tard, motivés par les découvertes des routes des épices, les rois portugais développèrent des techniques de navigation, et ainsi, purent abandonner le cabotage au profit des découvertes maritimes qui les menèrent à traverser les océans. C'est ainsi qu'une carte portugaise datée de 1424 (conservée au musée britannique) montre que la quête de la route des Indes les fit découvrir un autre trésor et qu'à cette date les portugais connaissaient déjà les territoires de Terre Neuve et de la Nouvelle Écosse, où ils furent les premiers à aller pêcher la morue.
 

Le roi Dom Afonso V établit un accord avec le roi Christian Ier de Norvège et du Danemark pour que navigateurs des deux pays essayent de trouver un passage au nord-est vers l'océan Pacifique, en contournant la grande "île" de Terre Neuve. En 1446, ce voyage était devenu réalité, la route de "Terra Nova dos  Bacalhaus" (littéralement : Terre Neuve des morues) était désormais dominée par les portugais, et en 1504 on trouvait déjà des colonies de pêcheurs de Viana do Minho et de Aveiro en Terre Neuve. En 1508 la morue correspondait déjà à 10% des poissons commercialisés au Portugal. La pêche était tellement florissante, que sous le règne de Dom Manuel, on devait payer la dîme sur la pêche de Terre Neuve.

 
Jusqu'au règne de Dom Sebastião, l'activité de la "Faina Maior" augmenta, entraînant la publication d'un "règlement pour les flottes de la pêche à la morue" selon lequel ces flottes étaient réorganisées sous un commandement unifié, mais pendant la dominance espagnole toute la flotte de pêche portugaise fut embrigadée pour faire partie de la dénommée "Armée Invincible" avec laquelle Filipe III voulait vaincre les anglais.
 

La défaite de la flotte dicta la chute des pêches portugaises. Sans embarcations opérationnelles, les portugais ne retournent aux bancs de morues de Terre Neuve que près de deux siècles plus tard et la pêche à la morue ne réapparaît qu'au XXe siècle sous l'impulsion du Nouvel État, déterminé à renforcer la pêche distance.
 
Dans les années 90, les bancs sont sur le point de disparaître, conséquence d’une pêche exhaustive des flottes américaines, canadiennes et espagnoles et on décrète la fin de la pêche à la morue en Terre Neuve.
Pour avoir maintenu les arts de la pêche traditionnelle dans la capture de la morue (pêche à la ligne et petites embarcations - doris -), les portugais ont finalement eu peu de responsabilité dans l'extinction de l'espèce. Plus de 15 ans plus tard, la pêche à la morue sur cette région, les bancs de cabillaud n'ont pas encore retrouvé un niveau suffisant. Aujourd'hui, au Portugal, c'est à nouveau dans les mers froides du nord de l'Europe, comme au début du Portugal, que la morue fait son retour.
 

Toutefois, ce sont les portugais les premiers à introduire massivement ce poisson dans leur alimentation. Ils ont découvert ce cadeau de la mer à l'époque des grandes navigations, où il y avait un besoin de produits nutritifs non périssables, capables de supporter de longs voyages, et ainsi s'attachèrent à lui, de telle sorte qu'ils en sont devenus les plus gros consommateurs du monde, et le surnomment avec tendresse de "fiel amigo" ("fidèle ami") depuis des siècles.


  
A Lisbonne les droits des handicapés sont...
Bien défendus
Moyennement respectés
devraient être mieux respectés
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés