Logo
23 Octobre, 2018       LISBONNE - MAX. Sun and some clouds, a shower or thunderstorm aroundº, MIN. 17º

 
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31
Dossiers  |  Les touradas portugaises
Les touradas portugaises
Juliette Dejardin
Les touradas portugaises
Les touradas portugaises


Contrairement aux corridas espagnoles, la mise à mort des taureaux dans l' arène est interdite au Portugal depuis le 17º siècle, sauf dans la commune de Barrancos.

On raconte que la dernière corrida de taureaux avec mise à mort eut lieu à Salvaterra de Magos. 
Le jeune comte dos Arcos affronta un taureau énorme et courageux qui dès son entrée dans l'arène fit preuve de force et d' agilité. Peu après le début du combat, le cheval fut terrassé et le cavalier , blessé à la jambe , ne put se relever. Le taureau, enragé, le projeta dans les airs , attendit la chute et lui transperça le ventre de ses cornes. 
Le Marquis de Marialva, père du toréador, fou de douleur, se précipita dans l' arène, l' épée à la main. Les protestations du roi, craignant un autre mort, furent vaines.

Malgré ses 70 ans, le marquis n' hésita pas, disposé s' il le fallait à y laisser la vie,il entra dans l' arène et  provoqua le taureau ; après un combat qui parut interminable, il transperça à son tour la bête de son épée. 
Dans les gradins, les femmes pleuraient, les hommes applaudissaient celui qui avait eu tant de courage pour venger son fils. Soudain des tribunes du roi surgit un personnage que tous reconnurent immédiatement:le Marquis de Pombal. Furieux il aurait alors déclaré: "Le Portugal a besoin d' hommes pour la guerre, on ne peut les perdre dans les arènes".

Dom José , profondément ébranlé, décida d' interdire les mises à mort mais les portugais n'étaient pas disposés à renoncer à cette tradition , à ces spectacles si viriles, forts et violents. Ainsi continuèrent les touradas jusqu'à nos jours. 
Pour ou contre les touradas..? Un grand débat mais un véritable spectacle, une démonstration équestre sophistiquée et raffinée.


Le Déroulement d'une tourada :

- La parade d'ouverture

Marquant le début du spectacle le son d' une trompette retentit dans l'arène, une porte s' ouvre et le cavalier surgit vêtu d'un costume brodé haut en couleurs monté sur un étalon lusitanien magnifiquement préparé et harnaché. Sous les applaudissements du public, le cavalier et sa monture font quelques tours d' honneur et démontrent leur habileté et dextérité par quelques exercices de dressage.

- Le toureio

Au second retentissement de la trompette la porte s'ouvre à nouveau pour laisser entrer le taureau. La première partie de la tourada commence et se déroulera sur une période d' environ dix minutes. Les cornes de l' animal sont protégées d'un étui en cuir ou épointées, ce qui diminue énormément les risques de blessures mortelles pour le cavalier et sa monture. Le cheval est protégé par une couverture rembourrée. Étant donnée la taille réduite de l'arène, ce n'est pas la rapidité du cheval qui permettra d' éviter le taureau mais l' art de l'esquive et son agilité. Le cavalier se doit d' enfoncer une série de 6 ou 7 banderilles (farpas) au niveau du muscle du cou du taureau. Les premières et plus longues banderilles sont placées en le chargeant par la droite. Le cavalier tente de poser les banderilles plus courtes en "violon" chargeant le taureau par la gauche. Lorsque toutes les banderilles sont posées le cavalier sort sous les ovations de la foule.

- La "pega"

Il s'agit de la partie "bouffonne" de la tourada. Bouffonne, certes angoissante aussi. 
Les "forcados", hommes à pied, entrent dans l'arène coiffés d'un bonnet vert . Il s' agit d'un véritable travail d' équipe.Placés en formation , au nombre de huit, ils vont tenter de maîtriser le taureau. Le "chef de file" , après un signe de croix, se place devant le taureau pour le charger , le saisir entre les cornes conserver son buste contre le dos de l' animal pendant que ses collègues placés à quelques pas derrière vont essayer d' amortir le choc qui est souvent d' une grande violence et immobiliser l' animal.. Le dernier de la file saisit le taureau par la queue , le faisant tourner sur lui même. Le taureau , une fois dominé, les forcados se séparent et quittent l'arène pour se réfugier hors de sa portée . 
 
Où assister à une tourada ?

De Pâques à octobre on peut assister à des touradas un peu partout au Portugal, les plus célèbres se déroulant à Lisbonne au Campo Pequeno  www.campopequeno.com  à Santarem et Vila Franca de Xira. 
 
Pour qui aime les fêtes populaires, ne craint pas les "largadas " de taureaux, je recommande les festivités do barete verde e das salinas d' Alcochete du 8 au 13 août.

Touradas aussi ! 
http://barreteverde.donpeixe.com

  
A votre avis, les vins portugais ont un rapport qualité / prix
Très bon
Bon
moyen
mauvais
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés