Logo
22 Juillet, 2018       LISBONNE - MAX. Areas of low clouds, then sun; comfortableº, MIN. 04º

 
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
Dossiers  |  Lisbonne, nouvelle destination Gay
Lisbonne, nouvelle destination Gay
Jan de Kerne
Lisbonne, nouvelle destination Gay

Jan de Kerne vit à Paris et travaille dans l’audiovisuel. Longtemps journaliste pour la télévision et en parallèle dans la presse gay, il a également travaillé dans la production, le spectacle, la communication. Il tombe amoureux du Portugal, patrie de beautés fatales telles que Cristiano Ronaldo et Ricardo Quaresma ;-) et plus encore de Lisbonne. Juste après ce coup de foudre, ce coup de soleil, Jan de Kerne créé le premier blog illustré, écrit en langue française sur cette destination gay friendly et pleine de promesses qu’est la cité atlantique fondée, dit-on, par Ulysse.


Premiers pas dans la fantastique et riche vie gay lisboète …


Il y a encore peu de temps, dans le milieu gay français (et d’ailleurs dans les milieux gays d’Europe) retentissaient quelques noms d’eldorados homos : Barcelone, bien sûr, Madrid, mais aussi Londres et un peu Berlin. Barcelone était la ville reine où le tout Paris gay qui danse et qui rit, se précipitait l’été venu, faire saillir et jaillir muscles, tenues branchées, sunglasses et pas de danse dernier cri.


Les années ont passé et il faut bien l’admettre : tout ceux (sans exception) qui ont bien connu Barcelone, Madrid, Londres, Berlin et Lisbonne font chœur pour affirmer qu’ il n’y a qu’une ville où ils pourraient vivre, une cité de toutes les promesses pour les gays, un lieu en ce bas monde où douceur de vivre, histoire, soleil, qualité de vie, beauté des garçons, énergie de la jeunesse et effervescence nocturne sont à leur paroxysme : Lisbonne.
(photo: Betty Brown au Sétimo Céu)

A Paris, la « marche des fiertés » ou gaypride recense chaque année entre 500.000 et 700.000 marcheurs. Ce qui en fait, en passant, la plus grande manifestation nationale (deux à trois manifs contre le CPE par exemple !) Et bien, rendez vous compte : la « Arraial pride » Lisboète organisée par l’ILGA Portugal, ne compte que 2500 personnes. Pourtant, quelle atmosphère de joie, quel enthousiasme de la petite foule. La gaypride de Lisbonne est porteuse de promesse. Elle est artisanale, bon-enfant, savoureuse, amusante et bien sûr militante. Mais tout reste à faire.

Le Lisbonne gay est dans ces quatre mots : tout reste à faire. Tandis que Barcelone, Madrid et autres sont plutôt dans une phase de tassement après avoir brillé tant d’années sur la planète gay, voici que Lisbonne est en pleine montée et conquiert chaque année de nouveaux adeptes français et d’ailleurs.
Une vie gay qui se fond sans problème dans l’ambiance de paix et festive générale de la ville. Ici, hétéros et gays s’entendent sans problème, marchent (presque) main dans la main. Il n’y a pas de « ghetto » homo. C’est de cette « croissance » que nait l’ambiance électrisante et pleine de sens, qu’offre la ville.

Concrètement comment faire ses premiers pas dans la vie gay à Lisbonne ? D’abord en cliquant sur http://lisbonnegay.blogspot.com Vous y trouverez l’essentiel des lieux gays à voir ainsi que pas mal de photos, tranches de vies, anecdotes et autres curiosités. Pour résumer disons que le point de départ de votre périple homo doit être dans le Bairro Alto, quartier de la fête, où se mêlent toutes les tendances et tous les styles.

Le bar « Sétimo Céu », travessa da Espera est un excellent début. Demandez une carte des bars et boites gays au barman.
Ensuite vous pouvez poursuivre au « Portas Largas », rua da Atalaïa. C’est une institution, bien que la clientèle gay tende à s’éroder de mois en mois.
 
Le « Frágil » fut la première boite gay et la première boite tout court du Bairro Alto. Tout le quartier s’est construit autour. Puis le patron a vendu et créé from skratch l’incroyable et unique « Lux » (boîte de nuit sur trois niveaux, déco incroyable, terrasse, etc).  La « Frágil» roule toujours, c’est encore une très bonne adresse gay friendly, mais les vrais hauts lieux de la fête gays sont les suivants : la boite « Le Trumps », rua da Impresa Nacional et le « Finalmente », rua da Palmeira (jamais avant 1 ou 2 heures du matin).  Notez également le « bar 106 », rua Sao Marçal, qui propose tous les dimanches soirs la fameuse « message party ». On vous colle un numéro et tout le monde s’envoie des messages. Rencontres assurées.


Au delà des bars et des boîtes, il y a aussi les plages homos, dont la fameuse plage numéro 19 (également la 17) à Costa Da Caparica. Pas évidente d’accès, mais une fois qu’on y est, on profite à la fois de l’incroyable qualité du cadre et de la vue, comme de la multitude de rencontres que l’on peut y faire. Pour plus de détails, rendez vous sur le blog http://lisbonnegay.blogspot.com

A noter, prochainement sur le blog, le « JEU DU BOGOSSE» : un jeu de piste où l’on devra retrouver l’un des plus beaux barmen de la chrétienté, photographié à Lisbonne… Enfin, pour toute demande d’info supplémentaire voici mon mail : janlebrisdekerne@yahoo.com

Até logo !









voir queer lisboa 13 ...

Consultez nos offres d'appartements à Lisbonne en location courte durée 2 ou 3 jours...vous pouvez
 réserver en ligne!




  
Selon vous, les loyers à Lisbonne sont...
très élevés
élevés
raisonnables
bon marché
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés