Logo
22 Mai, 2018       LISBONNE - MAX. Intervals of clouds and sunº, MIN. 04º

 
D L M M J V S
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Dossiers  |  PAO POR DEUS: Une tradition portugaise.
PAO POR DEUS: Une tradition portugaise.
Juliette Dejardin
PAO POR DEUS: Une tradition portugaise.
1er Novembre: PAO POR DEUS: Une tradition portugaise.

Les chrétiens prient pour leurs morts en visitant le tombeau des  martyrs depuis le 2 ème siècle et c' est au 5ème siècle que l' église met en place le calendrier liturgique pour dédier un jour de l' année à chacun afin d' honorer les saints moins connus.

Au fil du temps, le calendrier liturgique se surcharge et  l' église décide de commémorer le jour des morts le 2 novembre, le 1er étant le jour de la fête de tous les Saints. Nous sommes alors au 15 siècle. Au Portugal, au 21 ème siècle, une tradition perdure qui porte le nom de Pão por Deus.

Cette tradition ancestrale qui fait penser aux fêtes d' Halloween n' en a pas les connotations surnaturelles ni les mêmes origines.

Le matin du 1er Novembre les enfants des villages se réunissent et sortent dans les rues faire du porte à porte en récitant quelques versets pour demander le Pão do Deus.


Par exemple:

"Pão , pão por deus

à mangarola ,

encham-me o saco,

e vou-me embora."

( Du pain , du pain pour Dieu, remplissez mon sac et je pars).


En échange, on leur offre du pain, des gâteaux, des grenades, des fruits secs ou autres douceurs qu' ils emportent dans leur cabas. ( il y a quelques dizaines d' années les enfants avaient parfois le choix entre des confiseries ou une boisson...forte!)


Qui  s' aventure à ne rien offrir s' entend réciter:

"O gorgulho gorgulhote,

lhe dê no pote,

e lhe não deixe,

farelo nem farelote."

(Que ton riz devienne mauvais, que tu manques de son").


Dans certains villages les parrains offrent un gâteau le Santora, dans  d'autres on appelle ce jour "jour des petits gâteaux" ou encore "pedir os Santos".

Les temps ayant changés, les enfants reçoivent parfois de l'argent, des bonbons ou du chocolat.


Cette tradition qui survit aussi dans la périphérie de Lisbonne  rappelle le tremblement de terre du  1er Novembre 1755  qui a détruit la ville. Ce jour là nombre de sinistrés se sont vu mendier auprès des plus chanceux :"du pain, du pain pour Dieu.."

A l'époque des famines, ce jour était celui où les enfants tuaient leur faim.Il s' agit d' un geste d'amour et de solidarité envers les autres et plus particulièrement les enfants à qui l'on consacre la matinée avant d' entamer l'après-midi par un repas de famille suivi d' une visite au cimetière-


 NB: A Lisbonne les enfants peuvent revivre la tradition du Pao por Deus à la quinta Pedagogica dos Olivais.


  
Selon vous, les loyers à Lisbonne sont...
très élevés
élevés
raisonnables
bon marché
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés