Logo
18 Février, 2018       LISBONNE - MAX. Times of clouds and sunº, MIN. 04º

 
D L M M J V S
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28
Dossiers  |  Tejo Bar et Mané do Cafè
Tejo Bar et Mané do Cafè
Juliette Dejardin
Tejo Bar et Mané do Cafè
Dans Alfama, loin du bruit de la ville, à deux pas de l' église Santo Estevão, non loin de la gare de Santa Apolónia, ce "bar" vaut plus qu' une simple visite. 
On n' y entre pas par hasard, sans l' adresse ou l' aide d' un habitué il est quasiment introuvable. Afin de ne pas incommoder le voisinage la porte est le plus souvent fermée et après avoir tapé , c' est le propriétaire en personne, Mané do Café qui vous ouvrira s' il n' est pas occupé à jouer un morceau de guitare ou à déclamer un poème. On entre dans une salle minuscule, une sorte de petit salon aux murs décorés de posters, disques, photos et dessins. Quelques guitares sont à la disposition des clients qui se les partagent ou jouent ensemble même sans se connaître. On reconnaît vite les habitués du lieu qui reprennent enchoeur les chansons. Ici jeunes et moins jeunes, portugais ou étrangers, amènent avec eux poèmes, chants et partitions pour partager une soirée tranquille dans la plus chaleureuse convivialité.
Vous ne connaissez personne? attendez-vous à vous faire interpeller par votre très proche voisin ( ce petit bar est très convoité et on y est intimement serrés).
Entre deux poèmes ou chansons, les conversations s' animent, les connaissances se lient, les parties de cartes ou d' échec reprennent.
Vous avez soif et Mané est à la guitare? Il vous invitera sans doute à aller vous servir.
Vous l' avez bien compris, on est ici entre amis comme à la maison et le maître des lieux n´est pas le premier venu!
Agé d' une cinquantaine d' année, né a Rio de Janeiro mais élevé en Amazonie, pour Jorge Carlos Amaral de Oliveira (Mané) la passion pour les arts l' emporte sur des études de géographie . Criant son indignation contre les  injustices vécues par les peuples des forêts de l' Acre à travers de nombreuses formes d' expressions artistiques, il finit par se faire persécuter par la police militaire et arrive au Portugal comme acteur en 1990.
Artiste, écrivain, journaliste, professeur, animateur culturel, João Maiara, autre pseudonyme de ce personnage, deviendra Mané do Café en 1995 sous la suggestion du peintre Zé Cordeiro. Il réalise en effet de nombreuses oeuvres peintes au café, dessine pour la marque Toffa une série de gravures sur le quartier d' Alfama en 2007. Il est représenté au musée municipal d' Alcochete et la Camara Municipal de Lisbonne lui octroie une exposition permanente Praça da Figueira.
Ecrivain, il publie plusieurs livres, parmi d' autres titres "O portuguès ou o escravo da esperança", prix Edmundo Bettencourt.
En 2004 il écrit avec Mucio Sá :
 
"WAS BACH BRAZILIAN? - O PUTO DO ADUFE OU O INVENTOR DO BAIÃO "
L' histoire du livre commence lorsque le musicien Mucio entre au Tejo Bar et avance la théorie que Bach serait d' origine brésilienne. Mané do Café relève le défi de l' aventure et affiche au fil de l' écriture les chapitres de son livre, demandant aux clients qui voulait devenir un de ses personnages...Et comme les recherches à propos de la véritable nationalité de Bach s' avèrent longues, il se voit aidé de plusieurs clients qui, au hasard de leurs visites au bar, vont jusqu' à écrire certains passages.
Contre toute attente le livre emporte le prix FNAC 2004.
 
TEJO BAR
Beco do Vigário, 1ª Alfama. Lisboa.
http://manedocafe.blogspot.com , www.myspace.com/tejobar
De 22h00 à 2h00

Foto fonte: www.myspace.com/tejobar

  
Selon vous, les loyers à Lisbonne sont...
très élevés
élevés
raisonnables
bon marché
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés