Logo
17 Novembre, 2017       LISBONNE - MAX. Plenty of sunshineº, MIN. 01º

 
D L M M J V S
Dossiers  |  Un week-end à Lisbonne
Un week-end à Lisbonne
Sanda Samitca
Un week-end à Lisbonne

WEEK END A LISBONNE


Pour rejoindre le centre de Lisbonne et votre hôtel, le plus simple c’est le taxi. Rassurez-vous vous ne serez pas ruinés (mais assurez-vous que le chauffeur mette le compteur). C’est bon à savoir aussi pour la suite de votre séjour. Lors d’un petit coup de fatigue ou si le temps commence à manquer, hop ni une ni deux sautez dans un taxi. Bon, il faut quand même que l’on vous dise que les chauffeurs de taxi sont souvent d’anciens conducteurs de formule 1 et que les langues étrangères ne sont souvent pas leur fort.
Quelques suggestions qui allient culture, nature et farniente.

Impossible de quitter Lisbonne sans avoir au moins une fois pris le Tram 28! Evidemment c’est un peu touristique, mais monter dans ces drôles de machines jaunes pour sillonner, de jour comme de nuit, le Lisbonne d’hier et d’aujourd’hui c’est ….c’est juste trop bien. Montez donc dans le tram à la station de départ à la place Martim Moniz pour vous faire successivement une petite remontée de la populaire Avenida Almirante Reis, une grimpette sur la colline de Graça, puis un passage dans la cuisine de Mme Costa dans les ruelles étroites de l’Alfama. Chaque fois que la rue monte ou descend à pic, faites comme tout le monde : demandez-vous si cette maigre manivelle à laquelle est accroché le conducteur est véritablement capable d’empêcher ces tonnes d’acier de finir dans le Tage. Admirez aussi la patience (qu’ils perdent tout de même parfois, il faut le dire et on ne saurait leur en tenir rigueur) des conducteurs lorsqu’ils rusent avec leurs ennemis, les conducteurs de bagnoles, pour poursuivre leur chemin sur leurs étroits rails.
 
Quand, finalement, vous avez traversé la Baixa, passé la place Camões, franchi un second dédale de ruelles et passé à coté du Parlement, arrêtez-vous donc devant la Basilique d’Estrela et allez faire une petite promenade dans le magnifique parc juste en face.
Lisbonne est connue également pour ses ascenseurs, appelés Elevador. Il y en a 4 en tout : l’Elevador da Lavra (1882) le plus ancien, l’Elevador da Gloria (1885), qui fait en quelques tours de manivelle la liaison entre l’Avenue de la Liberdade et le Bairro Alto, et l’Elevador da Bica. Le 4ème, l’Elevador da Santa Justa (1901) est un peu différent, on quitte le jaune pour l’art nouveau. Prenez place sur les bancs de bois de cet incroyable ascenseur que nous devons à un élève de Gustave Eiffel et ressortez quelques dizaines de mètres plus haut. Vous êtes au dessus des toits de la Baixa, le Château est en face de vous, entre le Tage à droite et la place du Rossio à gauche.

Lisbonne ville de points de vue…

Si vous aimez le vert et le bleu, réjouissez-vous, Lisbonne vous tend les bras. Vous pourrez vous balader au gré de vos envies, au bord de l’eau, dans des parcs et jardins intimes ou plus grands, et en apprécier la végétation très colorée, voire luxuriante : bougainvilliers, citronniers, orangers et autres ibiscus. 
Un des endroits les plus cachés de Lisbonne, le Jardin botanique avec sa majestueuse entrée de palmiers géants et sa collection d’arbres exotiques, havre de fraîcheur et de tranquillité.

Quant aux Miradouros, d’où vous ne vous lasserez pas d’admirer la ville sous toutes ses facettes, ils sont nombreux. En fin de journée quand la lumière devient pastelle, c’est tout simplement magnifique.

Toujours pour la vue, allez donc faire un tour au Château. Certes l’entrée est un peu chère, mais vous ne trouverez pas meilleur endroit pour saisir en coup d’œil la topographie de Lisbonne, de pont à pont (25 Avril et Vasco de Gama) et de collines à collines. Vous ne serez pas déçus ! Faites le tour des murailles pour profiter de cette vue de 360º sur Lisbonne.

Art et culture
 
Vous ne jurez que par l’art, les musées et le théâtre vous avez un week-end chargé ! Surtout si vous aimez aussi flâner le nez en l’air pour ne rien perdre des détails d’architecture par ici, quelques fenêtres étranges par là ou encore admirer les azulejos si typiquement portugais, dont se parent nombreuses maisons et stations de métro.
Lisbonne est aussi ville d’Eglises, rien de bien surprenant en pays catholique. On vous épargne la liste exhaustive de ces lieux saints, mais quand même, il y en a au moins trois à ne pas manquer …  
La Sé (nom donné au Portugal aux cathédrales) construite en 1147, sur les ruines d’une mosquée. Le Tram 28 vous déposera sur son parvis. L’intérieur est un étrange mélange de styles où se côtoient roman et gothique. 
Dans un tout autre style, l’Igreja de São Domingos avec sa grande face blanche vous accueille dans ce qui ressemble aujourd’hui à un décor de film. Les niches sont vides, certains murs semblent sur le point de tomber … ce sont les rescapés d’un important incendie qui en 1958 a partiellement détruit cet édifice. 
Le troisième, vous l’aurez sans doute deviné c’est le Mosteiro (monastère) dos Jerónimos, à Belém. Vasco de Gama et les explorateurs portugais, cela vous dit quelque chose. Et bien c’est de Belém qu’ils sont partis et d’ailleurs ils y sont toujours… Un monument leur est consacré sur les bords du Tage, grimpez jusqu’au somment et peut-être au loin vous apercevrez une caravelle…
Le monastère est à visiter pour son cloître et ses gargouilles, grimaçantes et inquiétantes pour certaines. Malheureusement, si vous êtes venu pour vous recueillir sur la tombe de Vasco de Gama, cela risque d’être compliqué, certes vous la trouverez mais vous ne serez pas seul…

Se restaurer

Se restaurer à Lisbonne est chose aisée. De petites tasca typiquement portugaises où déguster un riz au poisson ou un poisson grillé, aux restaurants gastronomiques portugais, en passant par quelques restaurants de cuisine italienne, française ou encore thaïlandaise et japonaise, vous aurez de quoi satisfaire petites et grandes faims à toute heure du jour et de la nuit … ou presque.
Vie nocturne

La vie nocturne à Lisbonne est en pleine expansion… Certes le Bairro Alto est toujours un des spot du night life lisboète, mais vous verrez, il y en a d’autres.
 

Le Bairro Alto est le quartier des bars et resto branchés mais pas seulement…. Deux faces à ce quartier quasi piéton (une seule rue avec des voitures Rua da Rosa). Deux heures de l’après-midi, rues tranquilles, lessives aux fenêtres, petites épiceries et gens du quartier. Vous rencontrerez certainement quelques vieilles dames en grandes discussions sur leur pas-de-porte ou accoudées à une fenêtre, … mais dès 17h la métamorphose commence, les boutiques branchées s’ouvrent, et bientôt (enfin il faut quand même attendre un peu…) les rues sont envahies, les bistrots et bars se remplissent ou plus exactement la rue se remplie. Eté comme hivers les noctambules se tiennent dehors, qui sur le trottoir, qui déambulant une bière ou un cocktail en main, faisant ainsi la tournée des grands ducs.
 
Deux heures du matin …, même Bairro Alto mais autre ambiance, une foule de jeunes et moins jeunes, un verre à la main, rires et discussions aimées faisant résonner les ruelles étroites.

L’autre quartier branché, rendez-vous des noctambules et autres amateurs de lieux “in” est celui des Docas, ou les docks de Santo Amaro. Une succession de restaurants plus en vogue les uns que les autres vous attendent et pour poursuivre la soirée et la nuit, poussez la porte de quelques boîtes de nuit à la mode.
 
Deux sorties sympa

Si vous avez un peu de temps, mettez les voiles, pour une croisière sur le Tage. Certes votre guide vous indique les possibilités souvent onéreuses de vous asseoir dans un voilier avec une foule d’autres touristes…. Notre proposition bien que plus modeste, offre un moment de détente, un voyage sur les flots scintillants du Tage, sans oublier il va de soit une vue imprenable sur Lisbonne. Alors donc nous commençons par nous rendre à Belém en tram (15 E que vous pouvez prendre à Praça de Figueiras ou Praça do Comercio) ou en bus si vous n’y êtes pas déjà, pour le point de départ de cette croisière, la gare ferry de Belém. Là prendre un ticket pour Trafaria, où nous vous proposons une escapade gourmande. Une fois installé sur la bateau vous pourrez admirer le musée de l’électricité tout de rouge construit, la Tour de Belem, ainsi que le Pont du 25 Avril, sans doute que si vous levez les yeux, outre les bateaux, les voitures et peut-être le train, un avion sera en train d’approcher de la capitale. 
 
Autre option, une petite virée sur une plage ou au moins au bord de l’eau.
Sautez à Cais do Sodré dans le train (il y en a toutes les 15 minutes environ), appelé ici la linha en référence à son parcours le long du Tage. Longez la mer de paille jusqu’à Estoril où le train vous laisse les pieds dans le sable et vous pourrez vous baigner ! Cette option est très appréciable également en fin de journée pour se rafraîchir.
Terminez par un poisson grillé à Cascais que vous rejoignez à pied à l’issue d’une petite promenade de 20 minutes. Cette petite ville touristique, a un joli bord de mer, de belles maisons de front de mer à l’architecture originale et tout plein de bistrots plus ou moins touristiques. Aucune difficulté pour retrouver ensuite la gare et rentrer à Lisbonne.

Sanda Samitca


Consultez nos offres d'appartements à Lisbonne en location courte durée 2 ou 3 jours...vous pouvez
 réserver en ligne!





  
© 2007  LIVINGINLISBON.COM  - Tous droits réservés